23/08/2014 - Cérémonie à Herbeumont

La commune d’Herbeumont a commémoré samedi 23 août 2014 les terribles jours d’août 1914 où elle fut le théâtre de nombreuses atrocités. Le Souvenir Français, invité par la commune à participer à la manifestation, était représenté ce jour-là par M. Guy Lombard, ancien chef de la mission économique française dans le Royaume et également ancien combattant.

Rappel Historique

Les 23, 24 et 25 août 1914, les 1.500 habitants de la commune d’Herbeumont (province du Luxembourg) ont connu des journées tragiques : combats d’arrière-garde de l’armée française qui se repliait en désordre devant l’avance allemande, habitants jetés sur les routes de l’exode par la rumeur des multiples atrocités commises peu avant (à Ethe, Bertrix…), brutalité criminelle de l’occupant (civils assassinés , exactions en tous genres, incendie de 176 maisons du village), désespoir de ceux qui étaient partis et avaient tout perdu, mais aussi touchante solidarité de leurs concitoyens. Six soldats français, tués dans le village en protégeant la retraite de leurs camarades et celle de la population, y ont été inhumés par les habitants, qui après la guerre ont inscrit leurs noms sur le monument aux morts, aux côtés de ceux des enfants d’Herbeumont, civils et soldats, victimes des guerres ; une plaque tombale leur a également été érigée, à l’entrée du bourg, à côté de la chapelle st Roch.
Les corps ont été ensuite exhumés (vers 1930) sans qu’il ait été possible à ce jour de savoir ce qu’ils sont devenus.
Ces tristes évènements, aujourd’hui encore gravés dans les mémoires autant que sur la pierre, les autorités et la population d’Herbeumont ont souhaité en commémorer le centième anniversaire avec un éclat particulier, associant dans le même souvenir leurs martyrs et nos soldats tombés pour les défendre.

Ce samedi 23 août 2014

Plus de deux cents habitants étaient rassemblés devant leur monument aux morts autour de leur bourgmestre, Mme Catherine Mathelin, des échevins, des drapeaux des anciens combattants ardennais, et de l’orphéon du village voisin de Muno ; le Souvenir Français, invité par la commune à participer à la manifestation, était représenté ce jour-là par M. Guy Lombard, ancien chef de la mission économique française dans le Royaume, également ancien combattant.
JPEG

Après un dépôt de gerbe devant un obélisque aussi chargé hélas de noms que celui de beaucoup de nos villages, l’appel des morts lu par un échevin et l’exécution de la Brabançonne, la bourgmestre d’Herbeumont a, dans son allocution, rappelé le souvenir de tous ceux qui étaient tombés pour la liberté, en faisant mention particulière de nos soldats, et insisté sur la nécessité de préserver la démocratie , seul barrage contre la violence et la guerre dans notre monde.

Le cortège a ensuite rallié la chapelle St Roch et la plaque tombale récemment restaurée par une délicate attention de la commune ; après le dépôt de gerbes aux couleurs des deux pays par Mme Mathelin et M. Lombard, celui-ci , après avoir présenté le Souvenir Français , a remercié les autorités communales et les nombreux habitants présents, en particulier les historiens qui l’avaient aidé dans ses recherches ; il a salué l’Ardenne héroïque représentée par les drapeaux des anciens combattants, nos frères d’armes des deux conflits . Remerciant avec émotion Herbeumont , qui a su conserver si vivace le souvenir des morts français dans ses monuments, mais surtout dans le cœur de ses habitants, il a tenté de retracer ce que pouvaient être les origines, l’état d’esprit de ces jeunes hommes brutalement lancés dans un conflit qui les dépassait et dont finalement, ils n’auraient connu que les premiers jours ; il a évoqué le premier accueil triomphal des Ardennais, les marches et contremarches harassantes, la chaleur, les orages, la retraite, et finalement le sacrifice de ces six hommes, pour l’honneur de leur drapeau et la défense de la population. Les pays d’Europe sont maintenant en paix entre eux, mais la guerre menace à nos frontières, voire frappe des innocents jusque dans nos rues : restons vigilants.

Après la Marseillaise, les autorités et la foule se sont dirigées vers le mémorial ‘Cendres et vie ‘ (herbeumont.be) qui, au centre du bourg, présente Herbeumont, avant, pendant, et après 1914.

L’inauguration du mémorial a été précédée par le récit des évènements de ces tristes journées d’août 1914 : les combats et la mort des soldats français, l’exode de la population, l’incendie et le pillage du village, les nombreuses exactions commises contre ceux qui n’avaient pas pu ou voulu fuir, en particulier l’assassinat de cinq habitants, le retour de centaines de déplacés et la solidarité des autres habitants envers ceux qui se retrouvaient démunis de tout.
La chorale d’Herbeumont a ensuit exécuté quelques vieux chants, et un poème en musique a été lu. Un vin d’honneur et une ‘soupe populaire‘, en souvenir de celles de 1914, ont clôturé la manifestation.

Il faut féliciter la bourgmestre, Mme Catherine Mathelin, les échevins et les services de la commune, pour la parfaite organisation de ce bel après-midi (que la pluie a tenu à épargner, sauf vers la fin) ; il faut également remercier les nombreux herbeumontais qui se sont activement impliqués dans tous les aspects de la manifestation, les porte-drapeaux, l’orphéon de Muno (qui a réussi cet exploit de bien jouer tout en défilant au pas de chasseur.. ardennais), et la foule qui, suivant de bout en bout avec ferveur et recueillement l’évocation du passé, a si bien témoigné de la profonde et fraternelle affection de l’Ardenne belge envers la France.

Guy Lombard

publié le 06/05/2015

haut de la page