34.546 soldats français enterrés en Belgique

Au cours de la première guerre mondiale, la Belgique a été le théâtre de nombreuses batailles et d’âpres combats au cours desquels plusieurs dizaines de milliers de soldats français ont laissé la vie. Sur les 70.000 français tombés en Belgique durant ce conflit , 35.546 ont toujours leur tombe, individuelle et identifiée, ou anonyme, en ossuaire, dans 115 cimetières et nécropoles militaires

Le Consulat de France est chargé de l’entretien des sépultures, avec des crédits du Ministère français de la Défense, et l’aide d’un agent de ce ministère. La mémoire de ces combattants est régulièrement honorée au cours de cérémonies de commémoration organisées avec l’aide des nombreuses associations de vétérans françaises, franco-belges et belges présentes en Belgique.

Les deux principales cérémonies sont organisées par le consulat général et l’ambassade de France :

- Le 11 novembre, date anniversaire de l’Armistice qui marque la fin de la première guerre mondiale : l’Ambassadeur ou le Consul général , préside la cérémonie d’hommage au tombeau du « Poilu inconnu » à Laeken (Bruxelles). Le même jour, des représentants français (ambassade, consulat général, consuls honoraires) participent aux cérémonies dans de nombreuses autres villes.

- L’ambassadeur ou son représentant participe également, depuis deux ans, à un hommage quadripartite rendu à Ypres, avec ses homologues britannique et allemand, et un représentant officiel belge ; il en va de même, depuis l’an dernier, dans ce format, en Wallonie (à Marcinelle le 15 octobre 2012, en présence du Ministre-président).

De très nombreuses autres cérémonies prennent place dans tout le pays et pratiquement toute l’année, tant furent nombreux les combats de cette guerre unissant les armées française et belge. Elles reposent principalement sur les communes belges où ces combats eurent lieu.

Les commémorations de 2014-2018 approchent : elles montreront à quel point le souvenir de cette fraternité d’armes reste vivace. La France sera bien sûr associée, à bon niveau, aux cérémonies nationales belges (4 août et 28 octobre 2014 notamment), et cherchera à participer au plus grand nombre possible de manifestations locales, ainsi qu’aux cérémonies organisées par les pays alliés (Commonwealth en particulier), sans oublier les gestes de réconciliation en format franco-germano-belge.

Notre pays devrait figurer en bonne place dans les commémorations à Liège le 4 août 2014, en hommage à la défense courageuse de cette ville, qui permit de ralentir l’avancée de l’armée impériale allemande, et à la France, par suite, de reconstituer ses forces à temps pour remporter la victoire de la Marne (ce qui valut à Liège d’être l’une des rares villes, et la première, à recevoir la légion d’Honneur). Elle s’associera au souvenir de la la blessure du Lieutenant de Gaulle à Dinant, le 15 aout. Elle commémorera ses nombreux morts de la "bataille des frontières" (à partir du 22 août en particulier) et rendra hommage aux combattants de Dixmude, début octobre. En avril 2015, elle s’associera aux commémorations de la première utilisation d’armes chimiques par l’adversaire -dont des soldats français furent les premières victimes, près d’Ypres. En septembre 2017, sera commémorée la mort de Guynemer, dont l’avion tomba près de Poelkapelle. Et bien sûr, la France s’associera aux commémorations en 1918 de la mort d’un grand nombre de ses soldats dans les offensives de libération de la Belgique, jusqu’à l’armistice du 11 novembre.

Si vous souhaitez connaître l’emplacement des cimetières militaires et nécropoles nationales, consultez notre carte interactive.

Le site internet www.centenaire.org est un portail de ressources documentaires relatives à la Première Guerre mondiale et aux préparatifs des commémorations de son centième anniversaire, en France comme à l’étranger.

Merci à Jean-Jacques Pattyn, Secrétaire général de la Société Royale Belge d’Etudes Napoléoniennes, Secrétaire général de la Société Royale des Amis du Musée de l’Armée, de nous avoir fourni ces photos.

publié le 07/05/2015

haut de la page