Accidents industriels et nucléaires

Les risques d’accident industriel et nucléaire nécessitent de savoir comment réagir en cas de problème. Les consignes générales de sécurité établies par les autorités locales doivent être suivies.

1/ Le risque d’accident industriel (risque SEVESO)

Le terme ‘Seveso’ fait référence à un grave accident industriel survenu en 1976, à la suite duquel un ensemble de directives a été adopté par chaque pays européen dans le domaine de la protection civile.

En Belgique, les autorités locales déterminent toutes les prescriptions de sécurité et les mesures de prévention du risque lié à l’activité des sites industriels classés "Seveso"- dans lesquels des matières dangereuses sont produites, traitées et/ou stockées : raffineries, sites pétrochimiques, explosifs, etc.

Les risques sont les suivants : incendie, explosion, émission toxique dans l’atmosphère, émission écotoxique. Ces risques peuvent être augmentés dans le voisinage des sites industriels. Nous invitons les ressortissants français résidents ou séjournant dans ces régions à s’informer régulièrement des consignes de sécurités et à participer activement aux exercices d’alertes régulièrement organisés par les autorités locales.

Consignes générales en cas d’accident industriel :


- Restez chez vous ou entrez dans un bâtiment si vous vous trouvez à l’extérieur
- Fermez portes et fenêtres et calfeutrez les ouvertures autant que possible
- Suivez les informations diffusées à la radio et à la télévision
- Évitez de téléphoner
Une saturation des lignes téléphoniques peut entraver le bon fonctionnement des services de secours

Des consignes particulières pourront être communiquées par les autorités locales en charge de la protection civile

2/ Accidents nucléaires

En cas d’incident ou d’accident, les autorités belges peuvent décider d’évacuer toute personne se trouvant à proximité d’un site nucléaire vers un centre d’accueil et peuvent prendre toutes les mesures de protection appropriées, y compris en ce qui concerne l’approvisionnement alimentaire.

Consignes générales :


- Restez chez vous ou entrez dans un bâtiment si vous vous trouvez à l’extérieur.
Vous mettre à l’abri dans le bâtiment le plus proche est une mesure simple, rapide et efficace pour vous protéger. Restez-y jusqu’à ce que l’alerte soit officiellement levée.
- Fermez portes et fenêtres et calfeutrez les ouvertures autant que possible.
Installez-vous dans une pièce centrale au rez-de-chaussée du bâtiment.
- Éloignez vous des fenêtres, elles offrent moins de protection qu’un mur.
- Écoutez la radio ou regardez la télévision.
- Évitez de téléphoner.
Une saturation des lignes téléphoniques peut entraver le bon fonctionnement des services de secours.
- Laissez vos enfants à l’école. Les enseignants connaissent les consignes à suivre pour assurer leur protection.

3/ Que faire si vous entendez une sirène ?

Il est important de pouvoir identifier clairement et rapidement les différents signaux d’alerte. Si le plan d’urgence et d’intervention était déclenché, la population serait notamment alertée par un réseau de 540 sirènes réparties dans toute la Belgique.
Toutes les sirènes sont testées le premier jeudi de chaque trimestre, entre 11h45 et 13h15. Lors de ces tests, elles émettent un bref son strident audible, suivi du message oral « signal d’essai ». Le test dure environ une minute. En cas de danger réel, le son strident est diffusé plus longuement et peut être répété plusieurs fois, si nécessaire.

Les sourds et les malentendants peuvent s’inscrire sur le site www.telecontact.be pour recevoir un message d’alerte lorsque les sirènes sont activées.

publié le 11/05/2015

haut de la page