La communauté française

En juin 2006, plus de 123 000 Français étaient recensés en Belgique auxquels il convient d’ajouter les bi-nationaux. Ce chiffre fait des Français la deuxième communauté étrangère de Belgique.

En juin 2006, plus de 123 000 Français étaient recensés en Belgique par l’Office des étrangers, auxquels il convient d’ajouter les bi-nationaux (environ 27 % des inscrits au Consulat général) et les titulaires de cartes spéciales délivrées par le Service public fédéral Affaires étrangères. Cela fait des Français la deuxième communauté étrangère de Belgique, derrière les Italiens et avant les Néerlandais. Parmi ceux-là, 100 681 résident dans la circonscription consulaire de Bruxelles.

Nos compatriotes sont principalement installés à Bruxelles-Capitale (34,69 %) ou dans le Hainaut (29,57 %). On peut relever la relative faiblesse de notre présence dans la région de Flandre (14,94 %) d’autant que la majorité de nos ressortissants ayant choisi cette région sont soit en région frontalière (36,17 % d’entre eux en Flandre occidentale) ou à la périphérie Bruxelloise (30,36 % en Brabant Flamand).

A peine plus de 50 % de nos ressortissants en Belgique sont inscrits au Registre des Français établis hors de France (78 500). La communauté Française de Belgique est très jeune (moyenne d’âge de 35 ans et 1 mois), surtout chez les bi-nationaux (24 ans et 5 mois).

Parmi les Français en âge de travailler (18 à 65 ans), on note une très forte activité dans le secteur tertiaire (88 % de ceux qui ont un emploi) et de nombreux inactifs (35 %). Si la part de l’industrie a quasiment disparu (9,45 %), c’est principalement du à Bruxelles et aux deux Brabant où elle est de 4,73% alors qu’y résident 51,47% des Français de Belgique ayant un emploi. Pour les autres provinces, les taux moyens d’emploi dans l’industrie est de 14,82%. Au sein de cette catégorie d’âge, les bi-nationaux semblent avoir plus de difficultés à s’insérer dans le marché du travail (53,45 % d’inactifs), même si un grand nombre doit être étudiant.

S’agissant des actifs, ils semblent être majoritairement salariés ; les artisans, commerçants et chefs d’entreprise ne représentant que 9,19 % d’entre eux. Là aussi, la circonscription d’Anvers se distingue avec 15,36% d’actifs dans cette catégorie. Les principales catégories socio-professionnelles sont les employés (36,28 %) ainsi que les cadres supérieurs et professions intellectuelles supérieures (20,51 %).

Pour mémoire, il y a actuellement 1,250 millions de Français immatriculés auprès de nos consulats dans le monde. Les Français immatriculés en Belgique représentaient la cinquième place après les Français de Suisse, d’Allemagne, du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

publié le 20/08/2015

haut de la page