La ligne de front en Belgique en 1914-1918

La Première guerre mondiale débute en Belgique le 4/08/1914, par l’attaque des forts de Liège, dont la résistance face aux troupes allemandes, a valu à la Ville de recevoir la Légion d’Honneur.

A partir du 7/08/14 et jusqu’au 11/11/18, l’Armée française a été en permanence présente sur le sol belge.

Les combats les plus importants ont été :

1/ La bataille des frontières (22/08/14 - 23/08/14)
Elle se déroule de Virton à Charleroi, cette bataille très sanglante éprouve l’Armée française qui se replie sur la ligne de défense de la Marne.

2/ La course à la mer
Après la victoire alliée lors de la bataille de la Marne, les Allemands se replient sur l’Aisne (Chemin des dames) et remontent vers le nord.
Le but recherché est de bloquer les ports de Dunkerque à Boulogne, il s’agit d’un mouvement d’encerclement qui porte le nom de « course à la mer ». Sa fin est marquée par la bataille de l’Yser et la première bataille d’Ypres.

3/ Les batailles d’Ypres
Elles se concentrent sur la défense du Saillant d’Ypres en collaboration avec les Armées britannique et belge.

- 3.1/ La bataille de l’Yser (19/10/14 - 10/11/14)
L’Armée belge et des divisions françaises, dont la brigade des Fusiliers marins, défendent la plaine de l’Yser de Nieuport jusqu’à Steenstraat. L’inondation des polders du 27/10 - 29/10 arrête la progression allemande. La bataille se termine par la reddition de la ville de Dixmude (10/11).

- 3.2/La première bataille d’Ypres (19/10/14 - 31/12/1914)
Le détachement de l’Armée française en Belgique et l’Armée britannique défendent avec succès le saillant d’Ypres. Après le 11 novembre et jusqu’en janvier 1915, le saillant d’Ypres est uniquement défendu par des troupes françaises.

- 3.3/La deuxième bataille d’Ypres (22/04/14 - 25/05/1915)
A partir de janvier 1915 les divisions françaises sont relevées une par une par de nouvelles divisions britanniques et une division canadienne. Néanmoins les deux dernières divisions françaises présentes dans le saillant d’Ypres subissent le 22 avril 1915 la première attaque aux gaz asphyxiants. Lors des combats qui suivent, les alliés perdent du terrain mais le front ne sera pas brisé.
Jusqu’en juin 1917, un détachement de l’Armée française assurera la défense de Nieuport et sert de soutien à l’aile droite de l’Armée belge à Steenstraat (pont sur le canal de l’Yser).

- 3.4/La troisième bataille d’Ypres (dite bataille de Passendale) (31/07/17 - 10/11/17)
Lors de cette bataille, la première Armée française participe à l’offensive en collaboration avec les armées britanniques dans le secteur entre Boezinge et Houthulst.

4/ 1918 : la bataille des Monts de Flandre et l’Offensive Libératrice
En 1918, l’Armée française est présente lors de la bataille des Monts de Flandre (du 29/04/18 au 1/06/18). Elle défend la zone des collines du Mont Kemmel au Mont Noir.
Lors de l’offensive avec les armées britannique et belge, l’Armée française participera entièrement à la libération du sol belge.

5/ Bilan
Plus de 80.000 combattants français ont fait le sacrifice de leur vie sur le sol belge, à ce jour 34.561 d’entre eux reposent en Belgique, 16.130 en tombe individuelle et 18.431 en ossuaire, la plupart n’ayant pu être identifiés.

Chaque année, des soldats sont retrouvés et inhumés avec les honneurs militaires qui leur sont dus.

publié le 02/12/2016

haut de la page