Le baptême républicain

Le baptême républicain

Le baptême civil, appelé également « baptême républicain », est destiné à faire entrer un enfant dans la communauté républicaine et à le faire adhérer de manière symbolique aux valeurs républicaines.
C’est un acte laïc et symbolique qui permet de désigner, hors du cadre religieux, un ou plusieurs parrain(s) et marraine(s) à son enfant.

Le baptême civil est un moyen de célébrer la venue au monde d’un enfant sans connotation religieuse. Il est accessible à tous et convient particulièrement aux parents athées ou de religion différente. Il permet de donner à un enfant un parrain et une marraine sans avoir à passer par l’église.

Le parrainage civil remonte à l’époque de la séparation de l’Église et de l’État, c’est à dire à la révolution française. Il a été institué par le décret du 20 prairial an II, le 8 juin 1794. Après être tombé en désuétude pendant plus d’un siècle, il connaît ces dernières années un engouement croissant en France. Alors qu’il a été autrefois instauré comme une mesure anticléricale, le baptême civil est aujourd’hui plutôt apprécié comme un complément ou une alternative au baptême religieux.

Le baptême républicain a-t-il une valeur juridique ?

Le baptême civil n’est prévu par aucun texte. Il n’a pas de valeur légale et ne lie pas les parrains et marraines par un lien contractuel. L’engagement qu’ils prennent de suppléer les parents, en cas de défaillance ou de disparition, est symbolique. Il s’agit toutefois d’un engagement moral fort vis-à-vis du filleul.

Quelles pièces faut-il fournir ?

La fiche de renseignements à compléter et signer
• Un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois
• L’acte de naissance de la personne à baptiser
• La photocopie du livret de famille
• La copie de la pièce d’identité (CNI ou passeport) du parrain et de la marraine.

Merci d’envoyer le dossier complet au Consulat général de France à Bruxelles à l’adresse :

Consulat général de France à Bruxelles
42 boulevard du Régent
Bruxelles 1000

Le Consulat général décidera ensuite d’une date de célébration du baptême républicain.

publié le 11/08/2016

haut de la page